Les Quinconces L'espal - Scène nationale du Mans

THÉÂTRE

Julie Deliquet

12 - 13 mai 2022

Citrons givrés

 

Les plus cinéphiles d’entre vous le savent bien : Un conte de Noël est un film écrit et réalisé par Arnaud Desplechin. Pourquoi diable Julie Deliquet, après avoir troussé son Fanny et Alexandre d’après Ingmar Bergman à la Comédie Française, a-t-elle voulu porter à la scène un autre titre-phare du répertoire cinématographique qui se déroule, lui aussi, pendant les fêtes de fin d’année ? Par amour des guirlandes, de la dinde et de la bûche ?

 

Non. C’est d’abord parce que le récit desplechinois (?) est soigneusement découpé en quatre mouvements qui se déploient sur quatre jours, offrant ainsi une structure remarquablement adaptable au théâtre ; c’est ensuite parce que la langue desplechinienne (?) est excessivement théâtrale ; et c’est enfin parce que cette histoire de réunion de famille qui vire à l’aigre possède tous les ingrédients de la tragi-comédie tchekhovienne et que Tchekhov est à tout metteur en scène de théâtre ce qu’Orson Welles est à tout réalisateur de cinéma : une espèce de référence incontournable...

 

Dans un dispositif où vous, spectateurs, serez installés face à face et au rythme des morceaux de piano ou de guitare sèche exécutés en direct, une douzaine d’escargots, euh, une douzaine d’interprètes s’écharpera à coups de répliques vachardes et de vérités qui blessent, chacun y allant de son ressentiment et exhibant ainsi ses douleurs enfouies dans une sorte de grand déballage cathartique. Polyphonie loufoque et provocatrice, ce Conte de Noël aura finalement toutes les qualités d’un repas de réveillon : riche en saveurs et apte à se graver durablement dans les mémoires...

 

 

En réinventant au plateau le cruel film d’Arnaud Desplechin, Julie Deliquet méduse par la puissance dramaturge qu’elle insuffle aux retrouvailles de cette fratrie désunie.

Les Inrockuptibles

 

 

 

 

  • Dans la presse

    Sur un espace bifrontal, au milieu même d’un public qui doit traverser le décor pour aller s’asseoir, les acteurs sont vus sous tous les angles. Dos, face, profil. Pas moyen de tricher. De n’être pas dans le coup. Dans l’oralité passionnée de ce chœur familial qui hurle ses goûts et ses dégoûts, ses désirs et ses renoncements, ses remords et ses regrets. La famille est le lieu fondateur de tous les théâtres. De toutes les morts comme de toutes les naissances, vies et survies. Dans ce spectacle-exorcisme aux allures de psychanalyse shakespearienne, Julie Deliquet et son formidable collectif (où l’on est content de retrouver le grand acteur vitézien Jean-Marie Winling) invitent à pénétrer avec un naturel sorcier dans les enfers et les paradis familiaux. De toute éternité.

    Télérama

  • Générique

    D’après le film d’Arnaud Desplechin

    Mise en scène

    Julie Deliquet

    Avec

    Julie André

    Stephen Butel

    Éric Charon

    Solène Cizeron

    Olivier Faliez

    Jean-Christophe Laurier

    Agnès Ramy

    Marie-Christine Orry

    Thomas Rortais
    Richard Sandra

    Magaly Godenaire

    Jean-Marie Winling

    Collaboration artistique

    Pascale Fournier et Anne Barbot

    Dramaturgie

    Agathe Peyrard

    Version scénique

    Julie Deliquet, Agathe Peyrard et Julie André

    Scénographie

    Julie Deliquet et Zoé Pautet

    Stagiaire scénographie

    Selya Karamahmut

    Lumières

    Vyara Stefanova

    Costumes

    Julie Scobeltzine

    Régie générale et son

    François Sallé

    Régie lumière 

    Caroline Vandamme

    Régie son 

    Pierre De Cintaz

    Régie scène

    Frédéric Gillmann

    Production Collectif In Vitro

    En collaboration avec Formart

    Production déléguée Théâtre Gérard Philipe, centre dramatique national de Saint-Denis 

    Coproduction Odéon-Théâtre de l’Europe, Théâtre de Lorient - CDN de Bretagne, La Comédie de Saint-Étienne - CDN, Festival d’Automne à Paris, La Coursive - Scène nationale de la Rochelle, Théâtre Romain Rolland de Villejuif, Le Parvis - Scène nationale de Tarbes

    Accueil en résidence Odéon - Théâtre de l’Europe Comédie- Française, La Ferme du Buisson - Scène nationale de Marne-La-Vallée, La Comédie de SaintÉtienne - CDN

    Action financée par Région Île-de-France

    Soutien École de la Comédie de Saint-Étienne, DIESE #Auvergne-Rhônes-Alpes

Infos pratiques

ENV. 2H25

DÈS 15 ANS

TARIF.

 

 

VEN 13 MAI 18H45

Une visite tactile avec Accès Culture avant la représentation aura lieu de 18h45/19h15. Rendez-vous à 18h35.

VEN 13 MAI 20H

Ce spectacle est proposé en audiodescription destination des spectateur·rices aveugles et malvoyant·es.

Audiodescription : Rémi de Fournas, réalisation : Accès Culture