Les Quinconces L'espal - Scène nationale du Mans

  • Accueil
  • [Annulé] Trancher dans le vif

[Annulé] Trancher dans le vif

11 > 11 octobre

Trancher dans le vif est né d’une commande d’écriture de la Scène Nationale du Mans à huit auteur·e·s (Marion Aubert, Enzo Cormann, Sylvain Levey, Fabrice Melquiot, Magali Mougel, Marc Nammour, Pauline Peyrade, Pauline Sales) et à une graphiste plasticienne, Jeanne Roualet. Créés selon la technique et le genre littéraire du cut-up, ce recueil se compose de trois textes : Vers Istanbul, un texte enfance et jeunesse / Le Mur et Alec est mort, deux textes destinés aux adultes. Les associations Assonances et La Courte Échelle s'emparent de ces textes pour des lectures publiques au Théâtre des Quinconces, sous le regard de Pascale Nandillon et Frédéric Tétart - Atelier hors champ.

 

Note d'intention des auteurs et autrices

 

Le cut-up est une technique et un genre littéraire, un outil et une attitude : on écrit, un livre (ou un journal, un mode d’emploi, un annuaire) à la main, en lisant comme on chasse et en alternant découpage et remontage. Le cut-up reconfigure la syntaxe, tranche dans les usages, déplace la pensée. Tzara et les dadaïstes, en nous invitant à s’emparer de ciseaux pour écrire, ouvrirent la brèche. L’auteur et artiste Brion Gysin, ainsi que l’écrivain américain William S. Burroughs, furent de ceux.celles qui pratiquèrent cet art de l’échantillonnage, du prélèvement.

 

Voici la règle que nous nous sommes fixée pour écrire les textes que vous allez découvrir dans ce recueil : chaque auteur·e a choisi dans sa bibliothèque personnelle trois ouvrages qui lui importent.

 

Sur un mode collaboratif, en recourant à l’outil-technique du cut-up et en poussant au dialogue des livres tirés de nos bibliothèques, nous avons écrit trois histoires brèves. 

 

Pour écrire les deux premières histoires, chaque auteur·e a choisi trois livres dans sa bibliothèque : un roman, un recueil de poésie, une pièce de théâtre.

 

Pour écrire la troisième histoire, chaque auteur·e·s  a choisi trois de ses propres textes (théâtre, poésie, roman, chanson).

   

L’écriture des histoires s’appuie sur un cut-up strict, opéré dans les livres choisis. Nous avons prélevé des échantillons de textes et en les juxtaposant, en les additionnant, en les combinant, en les multipliant, en les répétant, nous avons déployé ces récits écrits à 16 mains, en utilisant exclusivement les textes imprimés. 

 

En guise d’embrayeur, pour chaque récit, la graphiste et plasticienne Jeanne Roualet a proposé une image. 

 

 

Vers Istanbul est un texte enfance et jeunesse.
Le Mur s’adresse aux adultes, tout comme Alec est mort

 


LE GRAND ENSEMBLE

Pratiques

En partenariat avec la Ville du Mans, dans le cadre de Faites lire ! 

Lire aussi...