Les Quinconces L'espal - Scène nationale du Mans

Wo-Man - Dernière ligne droite avant la création

Grand Ensemble

Retour en photographies

La danseuse Nangaline Gomis est sur le plateau de L'Espal en répétition pour la nouvelle création du chorégraphe Amala Dianor, artiste du Grand Ensemble de la Scène nationale : Wo-Man, un solo imprégné de hip hop, de danse contemporaine et de danse africaine. 
 
Vendredi 15 octobre 2021, ce sera le coup d'envoi de FA-7 à L'Espal à partir de 19h pour un week-end carte blanche offerte au chorégraphe Amala Dianor autour des danses urbaines. À cette occasion, le spectacle Wo-Man sera présenté pour la première fois


 

Amala Dianor a souhaité de transmettre son solo Man Rec, créé en 2014 et qui ne cesse de tourner depuis sa création. Imprégné de toutes ses influences techniques (hip hop, danse contemporaine et africaine…), ce solo représente le manifeste intime du chorégraphe où se déploie la trame d’une écriture hybride et singulière, à la fois dépouillée et complexe, abstraite et incarnée, énergique et tranquille.


C’est sa rencontre avec Nangaline Gomis en 2018 qui lui inspire aujourd’hui Wo-Man. Alors danseuse en formation au Conservatoire National Supérieur de danse de Lyon, Nangaline Gomis avait sollicité le chorégraphe pour reprendre un extrait de Man Rec dans le cadre de ses études. Amala Dianor, plutôt qu’une reprise de son solo, imagine pour elle un prolongement de la chorégraphie, une recréation sur le corps d’une jeune femme.