Les Quinconces L'espal - Scène nationale du Mans

Enfance, jeunesse, intergénérationnel

Une Scène nationale vivante et populaire, c’est une Scène nationale ouverte à tous les arts qui défend un projet intergénérationnel transdisciplinaire.

 

Virginie Boccard

Le projet Vives résonances s’adresse à tous les âges de la vie. De la petite enfance aux résidences d’établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes, en passant par les structures médicosociales, l’enjeu reste le même : faire lien !


En Jeu ! 


En Jeu ! est l’axe central de la politique d’éducation artistique en direction de la petite enfance et de la jeunesse. 


Semaine d’immersion aux Théâtres, interventions artistiques dans les classes, itinérances ou ateliers avec des artistes ou visite d’exposition : toute l’année, un travail de tissage est orchestré par l’équipe de la Scène nationale et l’ensemble de la communauté éducative (écoles, collèges, lycées généraux, professionnels, agricoles, CFA) pour aller au plus près des publics scolaires. 

 

La Tribu 


L’adolescence est l’âge de la construction de soi où se cristallise la relation à l’institution culturelle et où s’ébauchent les goûts et les pratiques artistiques qui seront ceux de l’adulte. À cette période de la vie, la rencontre avec l’art peut être déterminante et fortement structurante. 


Il nous paraît donc important d’individualiser les relations entre la Scène nationale et la jeunesse. C’est l’objectif de la Tribu : transformer les espaces des Théâtres en lieux de convivialité et de rencontre pour la jeunesse. 


Le projet : inviter des adolescent·e·s de 15 à 18 ans à devenir les ambassadeur·ice·s de la Scène nationale et être impliqué·e·s dans un dialogue régulier avec les artistes et les équipes de la maison. 


Avec cette Tribu, l’équipe des Théâtres inventera des outils de médiation numérique pour pouvoir toucher ensuite plus largement les adolescent·e·s de la métropole. 

 


Les Parcours d’Éducation Artistique et Culturelle 


Rencontrer des oeuvres, des artistes, expérimenter différentes pratiques artistiques et réflexives pour mieux s’approprier l’art, la culture et par extension, le monde : tels sont les enjeux de ces parcours d’éducation artistique et culturelle. 


Chaque saison, ils s’inventent avec les artistes, l’équipe de la Scène nationale et la communauté éducative et viennent questionner des enjeux sociétaux. 


Ces enjeux sont en lien avec la programmation, à savoir : notre rapport au vivant et aux fondements de notre humanité, le devenir et l’émancipation de chacun·e dans notre monde, nos capacités à nous décentrer, à rencontrer et à accueillir l’Autre, le déploiement des formes artistiques hors de nos murs pour irriguer l’ensemble des territoires. 

 

 

Le champ social

 

Rompre l’isolement et favoriser la mixité générationnelle relève aussi de notre responsabilité.
 

Virginie Boccard

 


Beaucoup de personnes sont souvent éloignées des pratiques culturelles officielles ou institutionnelles. Plusieurs raisons à cela : le manque de moyens, le sentiment que ces lieux « ne sont pas pour elles » et l’incapacité de penser spontanément à ces pratiques quand toute l’attention est monopolisée par d’autres difficultés. 

Pour permettre l’accessibilité des oeuvres à tous les publics, la Scène nationale développe des projets d’action culturelle en lien avec des institutions et associations tels que le Centre Communal d’Action Sociale de la
Ville du Mans, la Maison d’arrêt des Croisettes, et à l’Hôpital, Accès culture, le Secours Populaire, etc… 


Chaque saison des initiatives voient le jour pour créer des passerelles entre les Théâtres et ceux·elles qui n’ont pas encore passé leurs portes.