Les Quinconces L'espal - Scène nationale du Mans

banquet musical

NOÉMI BOUTIN - EMMANUEL PERRODIN

27 > 29 mai

Les petits plats dans les grands

 

 

Inutile de vous torturer l’esprit pour savoir si vous dînerez avant ou après ce spectacle-là, puisque c’est pendant que vous allez le faire. En effet : pour terminer cette saison en apothéose, la violoncelliste Noémie Boutin et le chef-cuisinier Emmanuel Perrodin vous invitent à la préparation tout en musique d’une bouillabaisse, ce plat à la fois traditionnel et en constante évolution dont vous pourrez in fine vous remplir la panse (ou, si vous préférez, goûter toutes les saveurs).

 

Pourquoi une bouillabaisse et pas une garbure ou un baeckoffe ? C’est parce qu’un pêcheur marseillais a déclaré un jour que toute bouillabaisse digne de ce nom avait le parfum d’une rose des vents. Et le vent, figurez-vous, est un élément hautement inspirant pour les deux concepteurs de ce projet, éblouis par sa faculté à brasser toutes les cultures, toutes les époques et toutes les géographies (c’est vrai que, comme mixeur géant, on ne fait pas vraiment mieux)... Assis à une table de banquet, vous pourrez donc humer les odeurs des herbes, des poissons, de l’ail, bref, de tous ces ingrédients aussi indispensables à la soupe provençale que la saucisse au hot-dog.

 

Mais vous pourrez aussi vous délecter des pièces musicales créées spécialement par messieurs Arnera, Mochizuki, Dumont, Bruckert et madame Omelchuk ; et entendre également Noémie, entre deux coups d’archet, et Emmanuel, entre deux coups de hachoir, vous lire avec gourmandise quelques écrits de Gaston Bachelard ou d’Alain Damasio, sans oublier, bien évidemment, le fameux mythe d’Éole. Avant de déguster le breuvage tant convoité, vous essuierez donc une tempête de sons, de mots et de parfums qui vous secouera tous les sens : c’est que cette Rose des vents, peuchère, elle gansaille, té...

  • Générique

    Violoncelle

    Noémi Boutin

    Chef-cuisinier

    Emmanuel Perrodin

    Scénographie & regard extérieur

    Marguerite Bordat

    Son

    Max Bruckert

    Lumières

    Kamille Fau

    Commandes musicales

    Antoine Arnera, Aurélien Dumont, Misato Mochizuki, Oxana Omelchuk

    Texte

    Dominique Quélen

    Construction

    Jean-François Perlicius

    Production : Cie Frotter | Frapper – Noémi Boutin. • Coproduction : gmem-CNCM-Marseille / Espace Malraux, Scène nationale de Chambéry et de Savoie / Les Quinconces – L’espal, Scène nationale du Mans /La Maison de la Musique de Nanterre. • Soutien : DRAC Auvergne-Rhône-Alpes / Région Auvergne-Rhône-Alpes / GRAME, Centre national de création musicale et du Cube / Studio-théâtre de Hérisson.

Pratiques

 

 

 

ENV. 1H + REPAS PARTAGÉ