Les Quinconces L'espal Scène nationale du Mans

Annulé - Ibai Hernandorena

mai–juin 2020

La ville, ses paysages, son architecture et ses temporalités, constituent le coeur de la réflexion artistique d’Ibai Hernandorena. Ce dernier s’intéresse plus particulièrement à la notion de modernité, aux utopies qu’elle engendre et à leur évanouissement à travers les époques. Des utopies, qui, au fil des décennies, s’effondrent, évoluent ou se renouvellent.

Julie Crenn, docteure en histoire de l’art, critique d’art et commissaire d’exposition

Ibai Hernandorena-visuel — Ibai Hernandorena-visuel
Ibai Hernandorena-visuel — Ibai Hernandorena-visuel

Convoquant différents médiums, Ibai Hernandorena modifie sensiblement la nature des choses et des espaces, leur conférant un caractère illusoire. En opérant des déplacements, il provoque des situations nouvelles. S’agit-il de réalités montrées comme des fictions ? De fictions empreintes de réalités ? Ou de situations totalement chimériques ? L’artiste investit la place des Jacobins avec une Bulle six coques de Jean-Benjamin Maneval (1923–1986).

 

Quelles utopies naissent des réalités de notre monde contemporain ? Quels espaces collectifs et individuels l’homme aurait-il le bonheur d’habiter ? En quoi les espaces que nous concevons sont-ils à l’image de nos projections morales et politiques ?

 

 

 

Visuels : Bulle, dispositif associant la Bulle six coques (Jean-Benjamin Maneval) et la Dreammachine (Brion Gysing), 7 m (diamètre) × 4,5 m (hauteur), Ibai Hernandorena, Royan, 2011

dda-aquitaine.org/fr/ibai-hernandorena/