Les Quinconces L'espal - Scène nationale du Mans

Où en sommes-nous avec le(s) vivant(s) ?

12 février > 30 mars

Imaginé avec la complicité de Frédéric Ferrer, tout à la fois géographe, homme de théâtre et explorateur décalé des bouleversements de l’anthropocène, ce temps fort (que nous devions inaugurer la saison dernière) ouvre grand le champ des réflexions et nous invite à écouter les pulsations de notre monde et de ses mutations urgentes et nécessaires.

 

Des confinements et une crise sanitaire sont passés par-là, notre perception et notre relation au vivant, à la terre, à notre environnement, dans tous les sens du terme, s’en sont trouvé modifiées et pour certains même, bouleversées.

 

Vivant(s) se parcourt telle une expédition, non pas en Antarctique mais dans des contrées artistiques, ludiques et lucides qui questionnent le changement climatique, les pressions anthropiques sur les milieux, la sixième extinction de masse de la biodiversité, nos choix de développement et nos folies consuméristes, l’effondrement des civilisations et l’impérieuse nécessité du changement de direction pour l’humanité…

 

Point de défaitisme ou de catastrophisme dans cette immersion au cœur de notre monde, mais plutôt un élan vital et joyeux pour regarder autrement le réel, avec des artistes qui s’emparent de ces questions et jouent avec le temps et l’espace, la mémoire et le futur, l’utopie et la dystopie, en nous proposant des territoires imaginaires nouveaux, sensibles et drôles, oniriques et absurdes, comme des invitations aux voyages.