Les Quinconces L'espal - Scène nationale du Mans

VIVALDI , AIRS D'OPÉRA ET CONCERTOS POUR FLÛTE

MUSIQUE

LES MUSICIENS DE SAINT-JULIEN

18 novembre - 20h

Vivaldi, Airs d'opéra et concertos pour flûte © DR
Vivaldi, Airs d'opéra et concertos pour flûte © Philippe Brenard
Vivaldi, Airs d'opéra et concertos pour flûte © Philippe Brenard
Vivaldi, Airs d'opéra et concertos pour flûte © Philippe Brenard

Toute la saveur de l’Italie

 

 

Antonio Vivaldi, que ses intimes surnommaient affectueusement « Toto », n’est pas uniquement le compositeur des immarcescibles Quatre Saisons que l’on entend régulièrement dans les ascenseurs, les salles d’attente ou les galeries marchandes : il est aussi l’auteur d’une cinquantaine d’opéras (lui prétendait en avoir écrit une bonne centaine, mais on connaît le sens de l’exagération propre au peuple italien) qui connurent un certain succès (lui parlait d’un véritable triomphe) dans la première moitié du XVIIIe siècle...

 

C’est pour vous interpréter quelques-uns de ces airs d’opéra pour castrat (un castrat étant un chanteur ayant subi une méchante castration avant sa puberté afin de conserver le registre aigu de sa voix enfantine), agrémentés de trois concertos pour flûte à bec, cordes et flautino (le flautino étant une petite flûte sans aucun rapport avec le bistournage évoqué ci-dessus) que les Musiciens de Saint-Julien feront résonner les cordes de leurs violons, de leurs altos, de leurs violoncelles, de leur contrebasse, de leur clavecin et de leur archiluth, entraînés par le flûtiste virtuose François Lazarevitch et par le contre-ténor Tim Mead dont l’anatomie, elle, a été intégralement préservée.

 

Grâce à l’énergie communicative de ce bel ensemble normand, vous serez plongé dans la Venise baroque de ce mélodiste de génie que tout le monde (sauf ses intimes, pour qui c’était « Toto », on vous le rappelle) surnommait le « prêtre roux », parce qu’il était prêtre et parce qu’il était roux : un mélodiste de génie capable de passer du dolorisme le plus poignant à la rage la plus violente - non sans une certaine tendance à l’exagération, italianité oblige...

 

 

 

  • Générique

    Contre-Ténor

    Clint Van der Linde


    Flûte et direction

    François Lazarevitch


    Violons

    Josef Zak, Diana Lee, Sophie Iwamura, Liv Heym, Rozarta Luka, Laure Massoni

     

    Altos

     

    Lucia Peralta, Diane Chmela


    Violoncelles

    Patrick Langot, Magali Boyer


    Contrebasse

    Chloé Lucas


    Archiluth

    Éric Bellocq


    Clavecin

    Brice Sailly

     

    Les Musiciens de Saint-Julien

    Clint Van der Linde, contre-ténor

    François Lazarevitch, flûtes, musette et direction

     

     

    Coproduction


    Le Volcan – Scène nationale du Havre

Infos pratiques

ENV. 1h30

 

 

SOUPER BAROQUE AVEC EMMANUEL PERRODIN
Après le concert, c’est l’heure du souper dans la Venise baroque ! Vivaldi continuera de résonner grâce au chef Emmanuel Perrodin et à l’auteur Rémi De Vos qui vous invitent à vous attabler pour un Souper Baroque concocté en partenariat avec le lycée Sainte-Catherine.
En présence de la harpiste Emma Prieur-Blanc et des comédien·nes de l'atelier théâtre de la Scène nationale.

 

 

Exceptionnellement, le bar des Quinconces sera fermé avant et après le spectacle le soir du concert. 

 

Télécharger

Programme de salle