Les Quinconces L'espal - Scène nationale du Mans

VÉRO 1 ÈRE, REINE D’ANGLETERRE

théâtre

Les 26000 couverts

16 > 18 septembre

VÉRO, 1ÈRE REINE D’ANGLETERRE © Raynaud de Lage
VÉRO, 1ÈRE REINE D’ANGLETERRE © Raynaud de Lage
VÉRO, 1ÈRE REINE D’ANGLETERRE © Raynaud de Lage
VÉRO, 1ÈRE REINE D’ANGLETERRE © Raynaud de Lage
VÉRO, 1ÈRE REINE D’ANGLETERRE © Raynaud de Lage
VÉRO, 1ÈRE REINE D’ANGLETERRE © Raynaud de Lage
VÉRO, 1ÈRE REINE D’ANGLETERRE © Raynaud de Lage
VÉRO, 1ÈRE REINE D’ANGLETERRE © Raynaud de Lage

Le faux du vrai

 

Comme son titre le suggère, Véro 1ère Reine d’Angleterre narre le destin de Véronique, une jeune femme au cœur pur et au porte-monnaie troué qui n’aurait jamais osé s’imaginer caissière de supermarché et qui, pourtant, au terme de multiples rebondissements, réussira à accéder au trône de la perfide Albion. Juste avant d’être décapitée, certes, mais quand même...

 

Ce mélodrame plein de bruit et de fureur, d’époustouflantes péripéties et de sanguinolents massacres, vous sera interprété par l’une des dernières familles de théâtre forain à traîner leur estrade de villes en villages. Mais à bien considérer ses membres (une mère autoritaire et alcoolique, un père violent et cabotin, une jeune fille-mère secrètement accro à la coke, deux fils particulièrement monstrueux et quelques cousins vraiment louches), on se demande si le véritable mélodrame qui se joue sur la scène mobile décorée de charmantes toiles peintes à la main n’est pas plutôt le leur...

 

C’est pour vous révéler la face cachée de cette famille pas très catholique que les 26 000 couverts, qui multiplient, depuis plusieurs années déjà, ce genre de grosses pochades poilantes, ont installé leur campement dehors, au grand air, avec vue plongeante sur les coulisses et la machinerie, et que l’accueil des spectateurs et la vente de pop-corn à l’entracte seront assurés par la parentèle en question. Avec cette compagnie aussi atypique que la smala dont elle tire ici le portrait, le spectacle a lieu partout, tout le temps, et même longtemps après que les caravanes ont quitté leur lieu de transit dans un nuage de poussière - celle dont sont faits les rêves les plus fous...

  • Générique

    Texte Gabor Rassov

    Mise en scène Philippe Nicolle

    Création musicale Daniel Scalliet

    Avec (jeu, musique, manipulation) Sébastien Coutant, Patrick Girot, Valérie Larroque, Christophe Arnulf, Julien Lett, Daniel Scalliet, Ingrid Strelkoff

    Technique Michel Mugnier, Béranger Thiery, Lise Le Joncour

    Assistanat à mise en scène Lise Le Joncour

    Construction, scénographie, accessoires Patrick Girot, Julien Lett, Michel Mugnier

    Lumières Hervé Dilé assisté de Béranger Thiery

    Costumes Camille Perreau avec Laurence Rossignol

    Postiches et maquillage Lucie Pfeiffer’Ova

    Régie générale Daniel Scalliet Avec l’aide de Christophe Balay, Charlotte Delion, François Emmanuelli, Alexandre Flahaut, Lætitia Gautier, Claire Jouet, Alain Verdier

    Production 26000 couverts

    Coproduction, résidences Atelier 231 (Sotteville-lès-Rouen), Le Parapluie (Aurillac), Ateliers Frappaz (Villeurbanne), Lieux Publics (Marseille), Quelques P’Arts (Boulieu-les-Annonay), Les Tombées de la Nuit (Rennes), Le Cratère (Alès), L’Usine (Tournefeuille), La Transverse (Corbigny)

    Avec le soutien de : DGCA (Ministère de la Culture), DRAC Bourgogne-Franche-Comté, Adami, Spedidam, Conseil Régional de Bourgogne-Franche-Comté, Ville de Dijon

Infos pratiques

EN EXTÉRIEUR

LES SUBsistances

RUE DE LA FOUCAUDIÈRE, LE MANS

 

Pensez à apporter une petite laine !

Navette gratuite au départ des Quinconces, sur réservation. 

 

ENV. 2H

 

DÈS 10 ANS

TARIF.

10€