Les Quinconces L'espal - Scène nationale du Mans

RENVERSANTE

THÉÂTRE

FLORENCE HINCKEL - LENA BREBAN

17 janvier - 19h

Renversante ©François Fonty
Renversante ©François Fonty
Renversante ©François Fonty
Renversante ©François Fonty
Renversante ©François Fonty

Le miroir aux calfouettes


Imaginez un monde où les rues et les établissements scolaires porteraient des noms de femmes illustres ; un monde où ce serait les hommes qui se taperaient les travaux ménagers et s’occuperaient des enfants ; un monde où ce serait les hommes qui seraient ravalés au rang d’objets sexuels dans des réclames pour des voitures ou pour des tondeuses à gazon ; un monde où le rose serait la couleur référente et le bleu marqué du sceau de l’infamie.


Ce monde, c’est celui de Renversante, le roman de Florence Hinckel porté au plateau par Léna Bréban où Léa et Tom, deux faux jumeaux, s’aperçoivent avec une pointe d’amertume que le féminin l’emporte désormais sur tout, que le masculin ne survit qu’à la marge et que la société s’est lentement et insidieusement dévirilisée. Mais comment, se questionnent les adolescents en se grattant le haut de leur bonnet, comment a-t-on bien pu en arriver là ?


Détricoter les clichés misogynes et démasquer les travers du patriarcat en intervertissant les rapports entre dominants et dominées et en commutant le recto et le verso de notre société, tel est donc le modus operandi de ce spectacle salutaire qui préfère miser sur l’humour et la dérision plutôt que sur la diatribe et la subversion. Avec son dispositif scénique très simple, ses fausses publicités aussi drôles que celles des Nuls et ses deux interprètes pleinement investis, nul doute que Renversante emportera votre adhésion. Seule ombre au tableau de cette oeuvre engagée et vertueuse : le patronyme du comédien, Antoine Prud’homme de la Boussinière - car abolir les privilèges de la masculinité exige aussi, sans sourciller, d’abroger ceux de la noblesse...

  • Générique

    Texte

    Florence Hinckel
    Mise en scène

    Léna Bréban
    Adaptation

    Léna Bréban, Thomas Blanchard Jeu Léna Bréban, Étienne Durot

    Scénographie

    Léna Bréban
    Création lumières

    Denis Koransky

    Costumes

    Julie Deljehier
    Vidéo

    Julien Dubois

    Production

    Espace des Arts, Scène nationale Chalon-sur-Saône

Acheter des places

Infos pratiques

ENV. 35 MN


DÈS 8 ANS

 

 

 

MAR 16 JAN ◆ 10H & 14H30
JEU 18 JAN ◆ 10H & 14H30
VEN 19 JAN ◆ 10H & 14H30