Les Quinconces L'espal - Scène nationale du Mans

QUEEN BLOOD

DANSE

OUSMANE SY

10 janvier - 20h

Queen Blood © Timothé Lejolivet
Queen Blood © Timothé Lejolivet
Queen Blood © Timothé Lejolivet

Womanpower

 

 

Figure incontournable du hip pop français, spécialiste de la « house dance » et ambassadeur de la « french touch » sur tous les continents (à l’exception, bien sûr, de l’Antarctique, où les salles de spectacle peinent à s’implanter), Ousmane Sy a réussi à développer un style inimitable, à la fois résolument contemporain et chargé de l’héritage des danses traditionnelles africaines, avant de succomber à une crise cardiaque aussi fulgurante que sa carrière.

 

C’est donc orphelines, mais plus soudées que jamais, que les sept reines au cœur palpitant de ce Queen Blood vous offriront leur puissant ballet urbain, qui gravite autour de la notion de la féminité, assumée ou subie - une notion que chacune interrogera avec les qualités techniques qui lui sont propres.

 

Sur un tapis blanc entouré de projecteurs à la lumière rasante, éclairées par un fond lumineux aux couleurs changeantes qui découpe leurs silhouettes toutes vêtues de noir et portées par la voix de Nina Simone, par des chants polyphoniques ou par des boucles d’afro-house à défriser un caniche, ces sept merveilles du monde feront onduler de manière fluide et hypnotique le haut de leur corps, exécuteront des jeux de jambes rapides et complexes qui vous rappelleront les claquettes de Cyd Charisse, libéreront la violence du Krump ou bien effleureront le sol avec la douceur d’une caresse. Grâce à la précision de leurs gestes, aux regards qu’elles ne cessent de s’adresser et à l’ambiance joyeuse et protectrice qu’elles parviennent à instaurer sur le plateau, ce Queen Blood se révèle être une démonstration de pure sororité, du caractère inaliénable des liens du sang, même quand le père est parti...

 

Le chorégraphe Ousmane Sy nous a quitté subitement en 2020.

 

Rebelle et protecteur, ce ballet est un shoot de pure sororité.

Mouvement

 

 

  • Générique

    Chorégraphie
    Ousmane Sy


    Assistante chorégraphe

    Odile Lacides


    7 interprètes parmi

    Allauné Blegbo, Cynthia Casimir, Megan Deprez, Selasi Dogbatse, Valentina Dragotta, Dominique Elenga, Nadia Gabrieli Kalati, Linda Hayford, Nadiah Idris, Odile Lacides, Mwendwa Marchand, Audrey Minko, Anaïs Mpanda, Stéphanie Paruta


    Lumières

    Xavier Lescat


    Son et arrangements

    Adrien Kanter


    Costumes

    Hasnaa Smini

    Une création

    ALL 4 HOUSE


    Production

    Garde Robe   

                 
    Production déléguée

    Collectif FAIR-E / CCN de Rennes et de Bretagne


    Coproduction

    Initiatives d’Artistes en Danses Urbaines — Fondation de France – La Villette 2018, La Villette 2019, Centre de la danse P. Doussaint GPS&O, Centre chorégraphique national de La Rochelle I Compagnie Accrorap – Kader Attou et Centre chorégraphique national de Créteil et du Val-de-Marne I Compagnie Kafig direction Mourad Merzouki dans le cadre de l’accueil studio Avec le soutien de la DRAC Ile de-France au titre de l’aide au projet 2017, l’ADAMI, Arcadi Ile-de-France, la Ville de Paris au titre de l’aide à la résidence 2018, Initiatives d’Artistes en Danses Urbaines – Fondation de France – La Villette 2017, 2018 et 2019, la Maison Daniel Féry – maison de la musique de Nanterre, CCN de Rennes et de Bretagne, la Ville de Lille – Maisons Folie – FLOW et la Spedidam. Cette œuvre a reçu le 3e prix et le prix de la technique du concours Danse élargie 2018 organisé par le Théâtre de la Ville – Paris et le Musée de la danse – Rennes, en partenariat avec la Fondation d’entreprise Hermès.

Infos pratiques

ENV. 1H

 


DÈS 8 ANS