Les Quinconces L'espal - Scène nationale du Mans

Femmes d’Histoire, histoires de genres

15 janvier - 09h30

Valoriser les actions des femmes d’hier et d’aujourd’hui, mettre en perspective leur engagement dans la vie sociale, artistique, économique et politique, c’est ce que propose l’association Femmes d’Histoire.

Cette année, les rencontres Femmes d’Histoire se dérouleront aux Quinconces, Scène nationale, dans le cadre des Inspirantes le samedi 15 janvier prochain.
Il sera question de genre, de diversité corporelle, d’identités différentes, de discriminations, thèmes inscrits dans les travaux de recherches menés par Angelina Étiemble et par Corinne Fortier.
La projection du documentaire « Sexe et identité : Au-delà de la binarité » réalisé par Olaf Es. Muller complètera cette séquence avant de laisser la parole au public pour échanger avec nos invitées.

 

Les interventions et discussions seront animées par Nassira El Moaddem, journaliste, auteure


9h30  Ouverture officielle
9h45  Présentation des invité.e.s par Nassira El Moaddem
10h00  Angelina Etiemble : 20 minutes
10h20 Corinne Fortier : 20 minutes
10h40 Ocean
11h-11h10 Pause
11h10  Projection du documentaire : « Sexe et identité : Au-delà de la binarité » réalisé par Olaf Es. Muller, avril 2020, 52 minutes
12h20 à 13h00 Échanges avec le public

L’opposition homme-femme est-elle dépassée ? En donnant la parole à des chercheurs (médecins, philosophe) et des personnes transgenres, ce documentaire livre une réflexion éclairante sur la notion d’identité de genre et bouscule bien des idées reçues.

 

 

 

Note d’intention de Corinne Fortier / Anthropologue, psychologue et réalisatrice, Chargée de Recherche au CNRS / Médaille de Bronze 2005 du CNRS

 

On connaît les résistances en France à adopter le terme de genre, qui n’est pas comme le disent ses détracteurs une « idéologie » — cf. les débats sur la prétendue « théorie du genre » — mais bien un concept heuristique de même que celui d’« identité sexuée » qui lui est corrélé. La notion de diversité corporelle que je propose à laquelle sont li »es des identités sexuées différentes et des manières propres d’« être au monde » conduit à un changement de perspective notamment sur la manière d’aborder les problématiques (questions) intersexes et trans.

 


 

 


Note d’intention d’Angelina Etiemble / Sociologue, spécialiste des questions migratoires, du genre et des discriminations

 

Après avoir situé l’émergence du concept aux USA, nous retracerons sa diffusion et son usage jusqu’à aujourd’hui. Ce panorama sera l’occasion d’évoquer la « théorie du genre », fréquemment utilisée pour discréditer les approches scientifiques du système de genre. Or ce système est fondé sur des rapports de domination et contribue aux inégalités entre les femmes et les hommes.