Les Quinconces L'espal - Scène nationale du Mans

(LA BANDE À) LAURA

DANSE

GAËLLE BOURGES

11 janvier - 19h

(la bande à) LAURA © Danielle Voirin
(la bande à) LAURA © Danielle Voirin
(la bande à) LAURA © Danielle Voirin
(la bande à) LAURA © Danielle Voirin
(la bande à) LAURA © Danielle Voirin
(la bande à) LAURA © Danielle Voirin
(la bande à) LAURA © Danielle Voirin
(la bande à) LAURA © Danielle Voirin
(la bande à) LAURA © Danielle Voirin

Repentirs à rebours

 

 

Vous connaissez sans doute l’Olympia de Manet, cette toile peinte en 1863 qui créa un véritable scandale au Salon de Paris vingt ans plus tard, parce que les critiques de l’époque y voyaient une vulgaire courtisane entièrement nue recevant un bouquet de fleurs de l’un de ses clients par l’entremise de son employée de maison noire en fixant le spectateur de façon éhontée ?

 

Mais qui était réellement cette femme ? On le sait depuis longtemps : une peintre reconnue et exposée, Victorine Meurent, qui posait régulièrement pour Manet. Et qui était cette employée de maison ? On le sait depuis peu : une dénommée Laura, qui habitait dans un quartier du Nord de Paris où se concentrait la population noire depuis l’abolition de l’esclavage en 1948...

 

Redonner une véritable épaisseur historique, sociale et symbolique à ces femmes léguées à l’éternité par le précurseur de la peinture moderne, voilà l’objectif de cette (Bande à) LAURA. En manipulant divers éléments présents dans l’iconique tableau, tels que draps, coussins, pivoines et bijoux, quatre performeuses tenteront de lui donner corps sur scène, d’en proposer aussi une multitude de variations et de déclinaisons tout en cherchant à stimuler votre regard critique sur la place des « modèles noirs » dans l’art occidental et sur celle des « femmes artistes » qui disparaissent toujours au profit des mâles pour lesquels elles ont posé. Jeu sur les formes et les couleurs, mais aussi brillante analyse esthétique et politique, ce spectacle vous proposera de déconstruire les vieilles images qui ont façonné notre imaginaire depuis la nuit des temps pour révéler au grand jour ce qui se cache en leur sein...

 

 

 

  • Générique

    Conception & récit

    Gaëlle Bourges

     

    Avec

    Carisa Bledsoe, Helen Heraud, Noémie Makota, Julie Vuoso

     

    Chant

    Toutes les performeuses


    Accompagnement pour le chant

    Olivia Denis


    Robes

    Anne Dessertine


    Costumes & accessoires

    Gaëlle Bourges & Anne Dessertine


    Lumière

    Abigail Fowler


    Musique

    Stéphane Monteiro a.k.a XtroniK + Marie Jaëll (Valses mélancholiques : No 1, Pas trop lentement ; Six esquisses romantiques pour piano : No 1, Les ombres ; Six esquisses romantiques pour piano : No 3, Métamorphose) + Chiquinha Gonzaga, air de Atraente + Giuseppe Verdi (La Traviata, Act 3, Prélude)


    Régie générale, régie son & régie lumière

    Guillaume Pons


    Administration

    Camille Balaudé


    Production

    Chloë Bourdon


    Diffusion

    Carla Philippe


    Actions connexes

    Bertrand Brie

    Production association

    Os


    Coproduction

    Le T2G – Théâtre de Gennevilliers ; le Théâtre de la Ville – Paris / Festival d’Automne à Paris ; L’échangeur - CDCN Hauts-de-France ; le Théâtre d’Arles ; le TANDEM, scène nationale de Douai-Arras ; La Rose des Vents, Scène nationale de Villeneuve d’Ascq


    Avec le soutien

    De la Fondation d’entreprise Hermès dans le cadre de son programme New Settings, de la Région Ile-de-France dans le cadre de l’aide à la création, du Département des Bouches-du-Rhône – Centre départemental de créations en résidence du département de l'Essonne et de l’Amin Théâtre – Le TAG

Acheter des places

Infos pratiques

ENV. 1H

 


DÈS 9 ANS

 

 

 

MAR 10 JAN   14H30
JEU 12 JAN 10H & 14H30