Les Quinconces L'espal - Scène nationale du Mans

CHAMONIX

THÉÂTRE

26000 COUVERTS

09 - 10 février 2023

Chamonix © Mr Choubi

L’Hair de notre ère

 

 

En 6302 après Jésus-Christ, un astronef en forme de suppositoire pénètre dans l’atmosphère d’une petite planète bleue : à son bord, huit voyageurs intergalactiques qui sont les derniers représentants de l’espèce humaine et qui ignorent qu’ils viennent de retrouver, après des siècles d’errance dans le cosmos et par le plus grand des hasards, leur astre d’origine, entièrement dépeuplé et retourné à l’état sauvage après une épouvantable catastrophe qui s’est produite il y a des milliers d’années de cela, en 2023 exactement.

 

Pourquoi la Terre s’est-elle retrouvée du jour au lendemain privée de notre présence ? Et pourquoi avons-nous créé des gens comme Donald Trump, des matières comme le plastique ou des vêtements comme le pantacourt avant notre disparition ? Ceci expliquerait-il cela ? C’est pour anticiper notre propre destin que les 26 000 couverts, qui avaient démonté les ressorts du mélodrame la saison dernière avec Véro 1ère, Reine d’Angleterre, reviennent aujourd’hui avec cette comédie musicale futuriste et tout aussi démontée...

 

Une comédie musicale ? Oui. Car, même si cette compagnie ne comprend aucun chanteur ni aucun danseur digne de ce nom, c’est bien sous la forme d’un « opéra-rock », avec des femmes prêtresses, des hommes enceints, des marmottes frisées et des asticots mystiques, qu’elle prendra à bras-le-corps le problème de notre devenir. Un opéra-rock un peu bricolé et un peu kitsch, c’est entendu, mais dont les conclusions, plus radicales encore que toutes les solutions imaginées par les collapsologues, vous laisseront (et donc pas uniquement à cause de l’astronef en forme de suppositoire) sur les fesses...

 

 

 

  • Générique

    Mise en scène

    Philippe Nicolle


    Ecriture

    Philippe Nicolle et Gabor Rassov


    Création musicale

    Christophe Arnulf, Aymeric Descharrières, Erwan Laurent


    Avec

    Kamel Abdessadok, Christophe Arnulf, Aymeric Descharrières, Olivier Dureuil, Patrick Girot, Erwan Laurent, Clara Marchina, Florence Nicolle, Ingrid Strelkoff


    Régie générale et plateau

    Patrick Girot


    Régie plateau

    Laurence Rossignol


    Son

    Anthony Dascola


    Lumières

    Paul Deschamps


    Chorégraphie

    Laurent Falguieras


    Scénographie Construction Accessoires

    Patrick Girot, Julien Lett, Michel Mugnier, Laurence Rossignol


    Costumes

    Camille Perreau, Sara Sandqvist


    Marionnette

    Carole Allemand


    Maquillage, coiffure

    Pascal Jehan


    Assistanat

    Sarah Douhaire, Lise Le Joncour


    Direction technique

    Daniel Scalliet


    Coordination compagnie

    Lise Le Joncour


    Administration

    Marion Godey


    Production diffusion

    Claire Lacroix

    Production

    26000 couverts


    Coproduction

    Les Tombées de la Nuit, Rennes - Théâtre Dijon Bourgogne Centre Dramatique National - Espace des Arts, Scène Nationale Chalon-sur-Saône - Points Communs, Nouvelle Scène Nationale de Cergy-Pontoise / Val d’Oise - Les Quinconces et l’Espal, Scène Nationale, Le Mans - Le Parvis, Scène Nationale Tarbes Pyrénées - Centre Dramatique National de Normandie Rouen -  Théâtre Molière Sète, Scène Nationale Archipel de Thau - Théâtre de Corbeil-Essonnes / Grand Paris – Opéra de Dijon – Furies, Châlons-en-Champagne - La Passerelle, Scène Nationale de Gap Alpes du Sud - Théâtre Edwige Feuillère, Scène Conventionnée Voix d’enfants, Vesoul - Théâtres en Dracénie, Scène Conventionnée Art et Création Danse, Draguignan -  


    Avec le soutien de la DGCA Ministère de la Culture, la DRAC Bourgogne-Franche-Comté, la ville de Dijon, la Région Bourgogne-Franche-Comté, la Chartreuse Villeneuve les Avignon Centre National des Ecritures du Spectacle, la Cité de la Voix Vézelay Bourgogne Franche-Comté