Les Quinconces L'espal - Scène nationale du Mans

ARTHUR H

MUSIQUE

CONCERT

18 mars - 20h

Arthur H © Yann Orhan

La variétoche à coups de hache

 

 

Arthur H, qu’il convient de ne pas confondre avec Dominique A et encore moins avec Cédric O, a grandi sous les yeux d’une bonne partie de la France, en raison de la célébrité de son papa. Et puis, passé le cap de la quarantaine et mû par une inextinguible soif de liberté, Arthur a tout envoyé promener, anciens labels et anciens patrons, sans craindre de se faire appeler Arthur, pour devenir ce que les plus perspicaces des mélomanes pressentaient qu’il deviendrait un jour : un ovni dans le monde aseptisé de la variété française...

 

Mais, paradoxalement, on peut aussi remarquer que, depuis ses débuts au sein du Bachibouzouk Band, rien n’a bougé : malgré toutes les péripéties de la vie, Arthur H n’a jamais cessé de faire ce qu’il sait faire de mieux, à savoir de la poésie sur de la musique. Dans ses textes, pas de sentimentalité béate comme chez la moitié de ses confrères ni de revendication puérile comme chez l’autre moitié de ses confrères : juste une offre immédiate d’émotions pures pour parler d’amour, de sexe ou de voyages physiques et mentaux...

 

Quant à sa musique, bien malin celui qui pourrait l’enfermer dans une case ou sous une étiquette : à la fois nostalgique et moderne, élégante et festive, elle emprunte aussi bien aux rythmes latinos qu’au jazz d’après-guerre, au hip-hop incantatoire qu’au funk mâtiné de rock’n’roll (et réciproquement). Insaisissable, en somme, comme sa voix, capable de passe sans crier gare du grave à l’aigu ou bien d’embrayer après une mélopée à faire pleurer dans les chaumières sur un slam à rendre fou de jalousie Eminem en personne. Un ovni, voilà : et des ovnis comme ça, ça ne court vraiment pas les cieux...

 

 

Arthur H sait allier la poésie la plus exigeante à l'énergie du rock et à la jubilation de la pop.   

France Musique

 

 

 

Infos pratiques

En coréalisation avec Superforma

 

ENV. 1H30