Les Quinconces L'espal - Scène nationale du Mans

cirque

Raphaëlle Boitel

18 > 21 décembre 2021

5 ES HURLANTS © franck Berglund
5 ES HURLANTS © Georges Ridel
5 ES HURLANTS © franck Berglund
5 ES HURLANTS © Georges Ridel
5 ES HURLANTS © franck Berglund
5 ES HURLANTS © franck Berglund
5 ES HURLANTS © Georges Ridel
5 ES HURLANTS © sophian Ridel
5 ES HURLANTS © sophian Ridel

Pôle et mille victoires

 

Les cinquièmes hurlants sont une allusion à peine voilée à cette zone de l’océan austral qui effarouche les marins les plus endurcis en raison de ses courants impitoyables et de ses vents dévastateurs : les « cinquantièmes hurlants ». Quelque chose comme les « quarantièmes rugissants », situés dix latitudes en-dessous, mais en pire (mais cependant moins pires que les « soixantièmes déferlants » qui sont situés, eux, dix latitudes au-dessus)...

 

Pourquoi Raphaëlle Boitel a-t-elle placé son nouveau spectacle sous le signe de cette région apocalyptique dont la seule évocation nous donne des frissons dans le dos ? Tout simplement parce que la vie des artistes de cirque est loin d’être un long fleuve tranquille : travail interminable et répétitions éreintantes, chairs blessées et âmes labourées par le doute, longues heures passées en compagnie de ces alter ego mécaniques que sont les agrès - bref, le quotidien d’un circassien tient à la fois du supplice de Sisyphe et du calvaire d’un chef des urgences en période de pandémie...

 

C’est donc pour vous dévoiler cet envers (ou plutôt cet enfer) du décor que cinq jeunes artistes voleront dans les airs, chuteront, se relèveront et s’obstineront à domestiquer des cerceaux, des fils de fer, des sangles et des balles de jonglage au cours d’une chorégraphie réglée au millimètre - et sur la musique futée d’Arthur Bison. Au terme de ce parcours parsemé de souffrances et d’embûches, tiendront-ils encore sur leurs jambes ? Oui. Et ils parviendront même à surmonter tous les obstacles grâce à cette fureur de vivre qui fait la beauté du cirque et, plus largement, de la nature humaine...

  • Générique

    Mise en scène et chorégraphie

    Raphaëlle Boitel

    Collaboration artistique, lumière, scénographie

    Tristan Baudoin

    Régisseur général, technique, securité

    Nicolas Lourdelle

    Musique originale

    Arthur Bison

    Interprètes

    Julieta Salz (cerceau)

    Clara Henry (acro-danse)

    Loïc Leviel (fil de fer)

    Alejandro Escobedo (jonglage)

    Salvo Cappello (sangles)

    Production : Cie L’Oublié(e) – Raphaëlle Boitel coproduction Tandem DouaiArras // Le Grand T – Théâtre de Loire Atlantique // La Brèche – Pôle national des arts du cirque de Basse-Normandie – Cherbourg-Octeville // Agora PNC Boulazac Aquitaine // le Grand R – scène nationale de La Roche-Sur-Yon

    Soutiens : Académie Fratellini, corderie Clément, SPEDIDAM et Carré Magique – PNC en Bretagne, Lannion  

Infos pratiques

ENV. 1H

DÈS 6 ANS

TARIF.

 

 

 

 

En partenariat avec la

Ville du Mans dans le cadre de

Noël prend ses quartiers