Les Quinconces L'espal - Scène nationale du Mans

THÉÂTRE

Pauline Bureau

05 janvier - 19h

POUR AUTRUI - Christophe Raynaud de Lage
POUR AUTRUI - Christophe Raynaud de Lage
POUR AUTRUI - Christophe Raynaud de Lage
POUR AUTRUI - Christophe Raynaud de Lage
POUR AUTRUI - Christophe Raynaud de Lage
POUR AUTRUI - Christophe Raynaud de Lage
POUR AUTRUI - Christophe Raynaud de Lage
POUR AUTRUI - Christophe Raynaud de Lage
POUR AUTRUI - Christophe Raynaud de Lage
POUR AUTRUI - Christophe Raynaud de Lage
POUR AUTRUI - Christophe Raynaud de Lage

Choux nouveaux

 

En France, une femme à l’utérus abîmé et à la fertilité compromise attend un enfant. En effet : si cela ressemble à un paradoxe, aussi étonnant qu’un énoncé de Zénon d’Élée, dans les faits, bien sûr, c’est tout à fait possible et ça porte même un nom : la « gestation pour autrui ». D’ailleurs, l’enfant en question se développe tranquillement dans le ventre (fécond, lui) d’une femme vivant carrément de l’autre côté de l’océan, en Amérique du Nord, la mondialisation allant se nicher jusque dans nos actes les plus intimes...

 

Cette pièce écrite et mise en scène par la persévérante Pauline Bureau, qui s’attache depuis une bonne dizaine d’années à reproduire le parcours d’héroïnes contemporaines sous la forme de grandes fresques théâtrales, en remettra-telle une couche (lavable) sur les débats autour de la GPA ? Refera-t-elle descendre dans la rue, avec leur progéniture couchée dans des landaus ou juchée sur leurs épaules, quelques milliers de catholiques qui ont oublié que Marie était le premier exemple de mère porteuse de l’histoire de l’Humanité ? Non. Son idée, c’est plutôt de retracer les neuf mois de cette grossesse pas comme les autres et de montrer comment cette aventure qui lie les destins de la mère intentionnelle et de la mère biologique va bouleverser la vision du monde de l’une comme de l’autre...

 

Qu’est-ce que ça veut dire, « enfanter » ? Qu’est-ce que c’est, une « famille », au juste ? Et à quel moment précis devient-on vraiment « parent » ? Pour répondre à toutes ces questions, Pauline Bureau convoquera sur le plateau ses interprètes fétiches et d’autres, anglophones (Amérique du Nord oblige). Pas besoin d’être devin pour savoir que cette pièce parlera deux langues, ni qu’elle s’achèvera de la plus belle manière qui soit : par une délivrance...

  • Dans la presse

    Pauline Bureau n'a pas son pareil pour convoquer le réel sur une scène de théâtre et s'attaquer de front aux sujets brûlants de notre époque. Après Hors la loi son « spectacle patrimonial » dédié au combat des femmes françaises pour l'avortement dans les années 1970, elle célèbre le « désir d'enfant » et défend la GPA dans Pour autrui. La liberté du corps des femmes, les nouveaux modes de parentalité, le devenir de l'enfant sur une planète menacée : la pièce de la jeune auteure-metteure en scène fait feu de tout bois, avec ce mélange détonant d'hyperréalisme, d'onirisme et de candeur qui n'appartient qu'à elle.

     

    Philippe Chevilley, Les Echos

     

     

    Son théâtre est donc toujours très documenté, sans être documentaire. Ni didactique. Dans Pour autrui, l’efficacité des dialogues se conjugue à une mise en scène pleine de charme et de légèreté, soutenue par la scénographie très réussie d’Emmanuelle Roy. Organisé autour d’une cellule en forme d’œuf, le décor se déploie en multiples espaces, qui permettent un découpage quasi cinématographique.

     

    Le Monde

  • Générique

     

    Texte et mise en scène Pauline Bureau

    Avec Yann Burlot, Martine Chevallier, Nicolas Chupin, Maxime Dambrin, Rébecca Finet, Sonia Floire, Camille Garcia, Maria Mc Clurg, Marie Nicolle, Anthony Roullier

    Avec à l’image Rose Josefsberg Fichera et Jason Kitching

    Scénographie et accessoires Emmanuelle Roy

    Composition musicale et sonore Vincent Hulot

    Costumes Alice Touvet

    Vidéo Nathalie Cabrol

    Lumière Laurent Schneegans

    Dramaturgie Benoîte Bureau

    Collaborations artistiques Cécile Zanibelli et Léa Fouillet

    Perruques, coiffure et maquillage Catherine Saint-Sever

    Construction marionnettes Carole Allemand et Sophie Coeffic
    Manipulation des marionnettes  Camille Garcia

    Conseil en manipulation des marionnettes Jean-Michel D’Hoop

    Conception texte-images Uli Menke

    Traduction en anglais David Pickering

    Traduction en russe Sacha bourdo

    Cheffe opératrice Florence Levasseur

    Cadreur Jérémy Secco

    Directeur technique John Carroll

    Régie plateau Aurélien Bastos, Olivier Brie, Jérémie Féret
    Régie lumière Xavier Hulot
    Régie son  Vincent Hulot
    Régie vidéo Mélodie Chabert et Christophe Touche
    Régie surtitres Cécile Zanibelli

    Décor réalisé par les ateliers de La Colline – Théâtre national

    Développement / Diffusion Maud Desbordes

    Administration Claire Dugot

    Chargée de production et logistique Laura Gilles-Pick

    Attachée de presse ZEF – Isabelle Muraour

    Production La part des anges

    Coproduction La Colline – Théâtre national, Le Volcan- Scène nationale du Havre, Les Théâtres de la Ville de Luxembourg, L’Espace des Arts - Scène nationale de Chalon-sur-Saône, Théâtre Dijon Bourgogne - Centre dramatique national, La Comédie de Colmar - Centre dramatique national, Le Bateau-Feu - Scène nationale de Dunkerque, Le Théâtre des Quartiers d’Ivry - Centre dramatique national - Le spectacle a reçu l’aide à la création du département de Seine-Maritime. Avec le soutien de la Cie MidiMinuit. Remerciements à Moflon technology.

    La part des anges est conventionnée par le Ministère de la Culture / Drac Normandie et la Région Normandie.

Infos pratiques

2H25

DÈS 14 ANS

TARIF.

Télécharger

Programme de salle