Les Quinconces L'espal - Scène nationale du Mans

THÉÂTRE

Hervé Guilloteau

14 > 18 décembre 2021

Entre chien et loup

 

Après plusieurs années de silence, deux hommes se retrouvent un soir de septembre sur une crique de la côte atlantique. Bastien, le plus jeune, s’est tapé un sacré paquet de bornes pour revoir Raphaël avec qui il entretient, depuis trente ans déjà, une relation interdite et cachée aux yeux du monde, entamée quand Raphaël était entraineur de foot et Bastien encore mineur...

 

Mineur ? Oui. Mais attention : cette pièce écrite et mise en scène par Hervé Guilloteau n’est pas le récit d’un crime sexuel perpétré dans le milieu sportif, ni celui de rapports toxiques et tordus entre un bourreau et sa victime : s’il n’occulte pas la faute commise et ne minimise en rien l’ampleur de la casse, ce spectacle laisse délibérément de côté les jugements moraux et définitifs chers au tribunal populaire pour s’intéresser davantage à l’histoire d’amour qui se tapit derrière - une histoire merdique, proche du ratage total, où l’on s’enlise dans le désir comme dans du sable, mais une histoire quand même...

 

Avec leur langue pleine de maladresses, de balourdises, d’impudeur et de brutalité, où le comique et le tragique cohabitent en bons colocataires, où ça saute du coq à l’âne et où tout est à la fois essentiel et sans importance, ces deux loustics d’une modeste bourgade perdue au milieu des embruns tenteront donc d’y voir un peu plus clair dans leurs coeurs respectifs, bercés par le ressac de l’océan qu’une belle trouvaille scénographique se chargera de reproduire sur le plateau. Et c’est avec ces mots tronqués, dans cette nuit artificielle et face à ces vagues métaphoriques que la vérité « nue » finira par émerger : une vérité qu’aucun tribunal populaire n’aurait pu faire éclater...

 

 

Nous avons profiter de la présence d'Hervé Guilloteau lors de sa résidence pour réaliser une petite interview au Petit Théâtre des Quinconces à quelques jours de sa création DES GARS DE L'OUEST.

  • Dans la presse

    Le texte est merveilleux lorsqu’il décrit le ratage de toute rencontre. Il sait rendre compte de ce ridicule mais attendrissant amour analphabète qui circule entre ces deux là.  La belle scénographie de Hervé Guilloteau et de Leila Bertrand parvient avec minimalisme à accompagner et à renforcer le geste. Hervé Guilloteau joue la victime. Le comédien décale légèrement son sous jeu pour incarner son personnage dans une formidable véracité et une utile proximité. Jean-Louis Coulloc’h,  magnifique acteur de cinéma et de théâtre, interprète toute la partition de l’agresseur amoureux. Son désir de contrition émeut, sa spontanéité sensuelle impressionne.

    Les deux hommes ressemblent à Vladimir et Estragon, les deux compères de En attendant Godot de Samuel Beckett. Ils sont gauches, charnels et faussement oisifs. Leur langue ronde et sincère restitue peu de leur rumination mentale et de leur trouble. Ils sont deux attachants ploucs pleins de cette élégance de la pudeur de ceux qui ne savent pas dire. La pièce est une expérience rare. On la quitte sur un mystère et des précieuses interrogations. Les applaudissements sont nourris.

    Toute la culture (15/12/21)

  • Générique

    Ecriture, conception et mise en scène

    Hervé Guilloteau

    Assistante mise en scène et images

    Leïla Bertrand

    Interprètes

    Jean-Louis Coulloc’h
    Hervé Guilloteau

    Musique et sons additionnels
    Thierry Mathieu, Federico Pellegrini

    Lumière et son

    Thierry Mathieu

     

    Remerciements : Bertrand Ducher, Geoffroy Perrin, Jean-Claude Guilloteau, Clément Pascaud, Elise Lerat, Atelier Tudual Hervieux & Jorj Botuha, Jean-Charles Baumé, Maëva Guillery, Denis de Chez Lulu, Jeff Hawke, Conservatoire de Nantes, Antoine

    Production : GrosseThéâtre / Co-production : Les Quinconces – Scène nationale du Mans / TU-Nantes

     

    Avec le soutien de : DRAC des Pays de la Loire, Région Pays de la Loire, Département de Loire-Atlantique, Ville de Nantes.

     

    Aide à la résidence : Chez Robert, Pordic – Nouveau Studio Théâtre, Nantes – TU-Nantes et Les Quinconces

     

    © dessin : Geoffroy Perrin

Infos pratiques

ENV. 1H

DÈS 14 ANS

TARIF.

 

 

 

 

 


Conversation sur le consentement : rendez-vous mercredi 15 décembre avec le Cartel Théâtre et Psychanalyse à l'issue de la représentation de 19h.
En partenariat avec l'Association de la Cause Freudienne en Val de Loire Bretagne.

 

 

 

Télécharger

Programme de salle