Les Quinconces L'espal - Scène nationale du Mans

  • Accueil
  • BACHELARD QUARTET - ANNULÉ

BACHELARD QUARTET - ANNULÉ

MUSIQUE

Noémi Boutin - Jeanne Bleuse - Marguerite Bordat - Pierre Meunier

10 - 11 mars 2022

Pour des raisons indépendantes de notre volonté, nous sommes au regret d'annuler les représentations de Bachelard Quartet programmées les 10 et 11 mars prochains au Théâtre des Quinconces. Si vous aviez une place pour ce spectacle, nous vous proposons un échange, un avoir ou un remboursement, sur présentation de votre billet.

Nous vous remercions de votre compréhension et espérons vous retrouver au plus vite.

BACHELARD ©pascale Cholette
BACHELARD ©pascale Cholette
BACHELARD ©pascale Cholette
BACHELARD ©pascale Cholette
BACHELARD ©pascale Cholette
BACHELARD ©pascale Cholette
BACHELARD ©pascale Cholette
BACHELARD ©pascale Cholette
BACHELARD ©pascale Cholette

Le monde en ses substances

 

Gaston Bachelard n’était pas du tout le grand-père de Roselyne Bachelot, ni l’arrière-grand-père du Bachelor, ce séducteur invétéré qui se trouvait au centre d’une passionnante émission de télévision, mais un philosophe qui s’amusait à sonder l’imaginaire tapi dans les quatre éléments et qui se livrait avec ardeur à la psychanalyse du feu, de l’eau, de l’air ou de la terre...

 

Ce n’est donc pas un hasard si le metteur en scène Pierre Meunier (dont les spectacles ont toujours offert une place prépondérante à la matière sous toutes ses formes, qu’il s’agisse de pierres, de sable, de gadoue ou de fer plein), et Marguerite Bordat ont eu envie de célébrer le chantre de la pâte à modeler des nuages, du grand spectacle de la nature et du cosmos qui court en nous...

 

Le célébrer, d’accord, mais comment ? En faisant entendre sa pensée et en dialoguant littéralement avec elle et en retranscrivant aussi en notes et en rythmes son ample mouvement (ça, ce sera plutôt le rôle de la violoncelliste Noémi Boutin et de la pianiste Jeanne Bleuse). 

  • Autour du spectacle

    Liste des œuvres musicales

    1-    Frédéric Aurier, Quietly (2015)
    2-    Helmut Lachenmann, Pression (1969) - motifs
    3-    György Kurtág, Feuilles mortes (2004)
    4-    Dimitri Chostakovitch, Sonate, mouvement n°2 (1934)
    5-    Igor Stravinsky, Le sacre du printemps (1913) – extrait tiré de « L’action rituelle des ancêtres »
    6-    Gyorgy Ligeti, Touches bloquées (1985)     
    7-    Béla Bartók, The Chase (1926) – extrait
    8-    Fanny Mendelssohn, Fantaisie (1833) – extrait
    9-    Béla Bartók, 6 danses populaires roumaines (1915) – n°2, 3, 5, 6
    10-  Gérard Pesson, La lumière n'a pas de bras pour nous porter (1994)
    11-  Leoš Janáček, Presto (1925) – extrait
    12-  Meredith Monk, Travel Song (2003)
    13-  Manuel De Falla, Polo (1914)     
    14-  François Sarhan, L'imagination (2008) - extrait
    15-  Benjamin Britten, Le songe d’une nuit d’été (1960) – Ouverture, extrait / Arr. : Frédéric Aurier
    16-  Olivier Messiaen, Chant d'extase dans un paysage triste (1928) – extrait
    17-  Henry Cowell, Irish Legend n°1 (1922)     
    18-  Domenico Gabrielli, Ricercare V (1689)     
    19-  Anton Webern, 3 petites pièces op. 11 (1914)
    20-  Claude Debussy, Pelléas et Mélisande (1902) – extrait tiré de l’air « Une fontaine dans le parc »
    21-  Frédéric Pattar, Drink me (2013) – extrait
    22-  Camille Saint-Saëns, Le Cygne (1886)     
    23-  Olivier Messiaen, Louange à l'éternité de Jésus (1940)
    24-  Henry Cowell, Aeolian Harp (1923) – extrait
    25-  Benjamin Britten, O Waly Waly (1945) – extrait    

     

  • Dans la presse

    L’impression de capharnaüm organisé et de joyeux bazar qui naît de ce spectacle est en cela fidèle au texte inaugural extrait de L’Air et les songes : « On veut toujours que l’imagination soit la faculté de former des images. Elle est plutôt la faculté de déformer les images fournies par la perception, elle est surtout la faculté de nous libérer des images premières, de changer les images. » Jeanne Bleuse, Noémi Boutin et Pierre Meunier déforment à l’envi et font naître des sensations inouïes. L’ensemble compose un paysage mental dont les couleurs sont posées, touche après touche, éclat après éclat, entre contemplation amusée et rêverie stimulante.

    LA TERRASSE - Catherine Robert (déc 2021)
    https://www.journal-laterrasse.fr/marguerite-bordat-et-pierre-meunier-mettent-en-scene-bachelard-quartet-dapres-loeuvre-de-gaston-bachelard/

     

     

    Le public plonge avec bonheur dans ce vertige ouï et visuel, poétique et songeur.
    Le spectacle est à la mesure bachelardienne qui explore l’heureux hasard d’être au monde et à la vie : d’abord, il n’y aurait rien, si ce n’est les instruments et les interprètes, puis peu à peu ce rien deviendrait profond jusqu’à atteindre enfin une profondeur bleue existentielle, goûtée par le public.
    Un spectacle musical, ludique et joyeux qui offre au spectateur la possibilité de méditer et de rêver.

    HOTTELLO THEATRE - Véronique Hotte (janvier 2022)

    https://hottellotheatre.wordpress.com/2022/01/28/bachelard-quartett-reverie-sur-les-elements-a-partir-de-loeuvre-textuelle-de-gaston-bachelard/

     

     

    Dans ce spectacle à l’allure délicieusement surannée, les fantômes sont nombreux. Il flotte l’esprit d’Alain Crombecque par exemple. Les vivants sont là aussi, et le Théâtre du Soleil n’est pas loin dans la quête du merveilleux qui voit une porte dégondée se transformer en scène sur un piano. Les musiciennes sortent de leur rôle, deviennent un peu comédiennes et s’amusent de ces mots qui ont l’air si légers. Quand elles jouent pour de bon, c’est juste merveilleux et doux. Les instruments sont vraiment des personnages de cette pièce qui n’est ni du théâtre, ni un concert.

    TOUTELACULTURE.COM – Amélie Blaustein (janvier 2022)

    https://toutelaculture.com/spectacles/leau-lair-la-vie-bachelard-au-nouveau-theatre-de-montreuil/

     

  • Générique

    Bachelard Quartet

    Rêverie sur les éléments à partir de l’œuvre de Gaston Bachelard

     

    Conception et mise en scène Marguerite Bordat, Pierre Meunier
    Direction musicale Jeanne Bleuse, Noémi Boutin

     

    Création lumière Hervé Frichet
    Création sonore Géraldine Foucault
    Conseil à l’improvisation et au piano préparé Eve Risser
    Collaboration aux costumes Camille Lamy
    Construction Florian Méneret, Jean-François Perlicius
    Scéno/sonographie Géraldine Foucault et Marguerite Bordat

     

    Avec Jeanne Bleuse, Noémi Boutin, Pierre Meunier
    en compagnie de feu Frédéric Kunze
    Régie lumière et générale Florian Méneret
    Régie son Géraldine Foucault

    Administration / production Céline Aguillon, Lise Déterne – L’Echelle, Capucine Jaussaud, Eloïse Royer – L’Echelle, Caroline Tigeot

     

    Et à Abel, Adèle, Marius Alsleben, Angèle, Frédéric Aurier, l’Atelier Devineau, Joséphine Biereye, Bernard Bonnet, la distillerie Mr Balthazar, l’équipe technique de la Comédie de Saint-Etienne – CDN, Didier Dauville, Karine Dumont, Fabien Granier, Delphine Gomand, Laurent Lureault, Richard Penny,  Muriel Piquart, Pola, Marie Rousselle-Olivier, Mary Sheridan, l’équipe technique du Théâtre des Ilets – CDN de Montluçon, la cie Trois-6ix-trente, Séverine Yvernault.

     

    Textes issus de l’œuvre de Gaston Bachelard : "L'air et les songes" (José Corti), "L'eau et les rêves" (José Corti), "La terre et les rêveries de la volonté" (José Corti), "La psychanalyse du feu" (Gallimard)

    Œuvres musicales de Frédéric Aurier, Béla Bartók, Luciano Berio, Dimitri Chostakovitch, Henry Cowell, Manuel De Falla, Claude Debussy, Domenico Gabrielli, Leoš Janáček, György Kurtag, Gyorgy Ligeti, Fanny Mendelssohn, Olivier Messiaen, Meredith Monk, Frédéric Pattar, Gérard Pesson, Camille Saint Saëns, François Sarhan, Igor Stravinsky, Anton Webern.

    Production : La Belle Meunière, Cie Frotter | Frapper

     

    La compagnie La Belle Meunière est conventionnée par le Ministère de la Culture DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, le Conseil Régional Auvergne Rhône-Alpes et le Conseil Départemental de l’Allier. Marguerite Bordat et Pierre Meunier sont artistes de la fabrique à la Comédie de Saint-Etienne – CDN et associés à la Comédie de Valence - CDN.  Pierre Meunier est auteur associé au Théâtre des îlets - CDN de Montluçon

     

    La Cie Frotter | Frapper reçoit le soutien de la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, de la ville de Lyon et, pour ses projets, de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Elle est associée aux projets des Quinconces/L’Espal au Mans et de la MC2 : Grenoble. Elle est également compagnie régionale associée, avec la compagnie La Belle Meunière, pour la saison 2021-22 de la Comédie de Valence. Elle est membre de PROFEDIM et de Futurs Composés - réseau national de la création musicale.

     

    Coproductions
    Théâtre de Lorient – centre dramatique national, Comédie de Valence – centre dramatique national Drôme-Ardèche, MC2 : Maison de la culture de Grenoble, La Comédie de Saint-Étienne – centre dramatique national, Nouveau Théâtre de Montreuil – centre dramatique national, la Scène nationale d’Orléans, TJP – centre dramatique national de Strasbourg, Théâtre des Îlets - centre dramatique national – Montluçon

     

    Soutiens
    Culture Commune – scène nationale du bassin minier du Pas-de-Calais, Théâtre de l’Arsenal de Val-de-Reuil – scène conventionnée d’intérêt national « art et création pour la danse », GMEM – centre national de création musicale.

Infos pratiques

ENV. 2H

TARIF.