Les Quinconces L'espal - Scène nationale du Mans

Marc Nammour

Grand Ensemble

Rappeur, poète

Artiste underground, poète proférant une parole libératrice, Marc Nammour fonde La Canaille à Montreuil en 2005. Libanais exilé dans le Jura ouvrier, grand amateur des textes d’Aimé Césaire et de Léo Ferré, esthète avide de rencontres tous azimuts, il ne se laisse enfermer dans aucune étiquette et poursuit une voie singulière dans le hip hop français. Quatre albums sont déjà sortis : Une goutte de miel dans un litre de plomb en 2009, Par temps de rage en 2011, La nausée en 2014, et 11.08.73 en 2017.


Parallèlement à son œuvre « rapologique », il participe à de nombreuses créations poétiques en France ou à l’étranger. Il a notamment monté avec Serge Teyssot Gay : Debout dans les cordages, lecture musicale de Cahier d’un retour au pays natal d’Aimé Césaire ; une version d’Interzone où il écrit un long poème en arabe et en français sur la guerre (La nuit est sombre) ; et un hommage poignant à la banlieue dans l’album de Zone Libre Polyurbaine.
Il est également artiste résident à la Fondation Royaumont de 2016 à 2018 où il crée 3 projets majeurs: 99, Un Homme qui crie n’est pas un ours qui danse, et Work in Progress. 
En 2018 il démarre une nouvelle collaboration aux Scènes Nationales du Jura où il monte Fiers et Tremblants avec Loïc Lantoine et un projet Jeunesse qu’il co écrit avec Sylvain Levey, L’endormi. 
Il est actuellement artiste associé à la Scène Nationale du Mans, et au CDN de Poitiers où il travaille entre autres sur son premier projet solo Portraits crachés à la frontière entre musique et théâtre. 
En rime ou en prose, sa plume cherche en permanence le point d’exclamation. Elle raconte l’existence fragile des siens. Et avec tendresse, mélancolie ou hautes flammes de colère, elle parle de l’impossible résignation. De cette quête de verticalité nécessaire et légitime pour rester digne, debout et libre.