Les Quinconces L'espal - Scène nationale du Mans

Aurélie ARMELLINI

Grand Ensemble

Philosophe

 

Après différentes expériences professionnelles comme médiatrice culturelle dans des Centres Dramatiques Nationaux entre 2008 et 2012, Aurélie Armellini choisit d’approfondir ses connaissance des écritures théâtrales contemporaines pour la jeunesse, dans le cadre d’un Master Littérature Jeunesse. Son mémoire de Master 2 porte sur la construction de l’identité sexuée de l’enfant à travers la rencontre avec des pièces de théâtre contemporain pour la jeunesse. Ce premier travail de recherche la conduit naturellement vers un questionnement plus vaste sur le lien entre le devenir de l’individu et l’expérience esthétique que constitue la rencontre avec le théâtre. Finalement, ce qui l’intéresse est toujours cet espace de la médiation culturelle, alors, depuis 2014, elle questionne et cherche dans le cadre d’un projet doctoral et de la création d’un projet associatif (décrit ci-après) : 
Comment penser l’espace de la médiation culturelle pour qu’il soit un lieu d’interactions entre l’art, la vie et l’individu ? Pour qu’il soit un endroit où se questionnent, se rencontrent, s’observent des formes de vie, des devenirs ? Comment prolonger le pouvoir émancipateur de l’œuvre d’art dans cet espace de médiation culturelle ? 
Et pour trouver des réponses, elle mène conjointement des expérimentations pour organiser la rencontre des publics (essentiellement des jeunes) avec l’art, et particulièrement les arts vivants et un travail de recherche théorique pour nourrir, questionner, inventer et (ré)inventer des « méthodes », des outils, des protocoles d’interventions pour habiter sensiblement ce territoire de la médiation culturelle. 
Elle se qualifie comme une chercheuse d’hors. Parce qu’elle aime (se) déplacer sans cesse, inventer en permanence pour observer les multiples dimensions du réel. 

 

Les araignées philosophes

 

Les araignées philosophes est une association créée en janvier 2017 par Aurélie Armellini, Miren Lassus-Olasagasti et Laurence Dumas. 
Toutes les trois se sont réunies parce qu’elles sont convaincues que l’enfance, l’art et la philosophie sont un combo merveilleux pour rencontrer et tracer de nouveaux chemins de pensées ; pour observer et expérimenter des manières d’être et de vivre ; pour imaginer des façons d’habiter ensemble le monde et inventer sans limite de nouvelles formes de vie.
Pour ce faire, les araignées philosophes conçoivent des dispositifs qui font résonner et raisonner les œuvres d’art dans nos problématiques philosophiques contemporaines. Chaque rencontre artistique devient une occasion de penser ensemble à nos vies, à la vie. En résumé, les araignées philosophes jouent, principalement avec les enfants et les adolescents.
Mais, elles jouent avec beaucoup de sérieux. 
Elles jouent à tisser des toiles entre l’art, la vie et les individus.