Les Quinconces L'espal - Scène nationale du Mans

  • Accueil
  • MAMA FORGOT HER NAME WAS MIRACLE

MAMA FORGOT HER NAME WAS MIRACLE

MUSIQUE

MÉLISSA LAVEAUX

21 mai - 20h

En partenariat avec Europajazz

Sur le pont d’Edmonton

 

Mélissa Laveaux est une autrice-compositrice-interprète née au Canada, de parents haïtiens, qui a récemment acquis la nationalité française, ce dont notre pays peut s’enorgueillir. C’est au sortir de l’enfance qu’elle reçoit des mains de son père, non pas son premier scooter, mais sa première guitare, et c’est dans la foulée qu’elle découvre, non pas les rodéos urbains (quoique l’un n’empêche pas l’autre), mais la chanson française (Georges Brassens), la folk canadienne (Joni Mitchell), le jazz afro-américain (Nina Simone) ainsi que de nombreuses chanteuses, telles que la Cap-Verdienne Cesária Évora ou l’Islandaise Björk, qui lui montrent qu’on peut être autre chose dans la vie que directrice des ressources humaines du groupe Danone (par exemple)...

 

C’est peut-être parce que son destin a basculé au sortir de l’enfance qu’elle a décidé, s’étant hissée aujourd’hui au sommet de son art, de se replonger dans l’univers sonore qui était le sien avant de frémir à l’écoute de Sodade ou de It’s Oh So Quiet, à savoir les berceuses. Mais attention : des berceuses de son cru, des berceuses pour adultes, des berceuses avec du rythme qui ne donnent pas envie de dormir, mais de rester éveillé jusqu’au bout de la nuit...

 

La guitare en bandoulière et accompagnée d’un claviériste, d’un bassiste et d’un batteur, Mélissa Laveaux vous chantera donc des histoires d’héroïnes qui lui ressemblent, parties à l’assaut des montagnes du destin sans trop savoir ce qui les attendait au bout : la mort, la gloire ou les deux. Et sa voix sera comme une prière, un sortilège ou un baume de protection pour toutes celles qui, comme elle, ont choisi d’escalader l’existence par la face Nord...

  • Dans la presse

    Après l’album Radyo Siwèl, à travers lequel elle réveillait des chansons anciennes du patrimoine de Haïti, terre natale de ses parents, la chanteuse et guitariste canadienne Mélissa Laveaux présente Mama Forgot Her Name Was Miracle. Un nouvel album captivant, féministe et engagé. Des chansons en anglais, dans lesquelles le créole se faufile aussi, au détour d’un refrain ou d’un couplet, des histoires qui dansent sur une musique pop-folk inventive et fraîche.

    « Chaque chanson m’a été inspirée par des personnes qui ont transgressé les règles, bouleversé un système pour en recréer un neuf », confie la chanteuse…

    Le Monde (19 mars 2022)

  • Générique

    Chant et guitare

    Mélissa Laveaux
    Basse 

    Sébastien DELAGE
    Batterie

    Rémi FERBUS
    Guitare/ Clavier / Flûte

    Julien CAVARD

Infos pratiques

ENV. 1H15

TARIF.

 

 

 

En coréalisation avec

Le Mans Jazz - Europajazz